Une compagnonne noire et le prophète saws


Si tout le monde connaît le compagnon Bilal et sa grande valeur, les femmes noires parmi les compagnons sont bien moins connues. Nous allons voir l’histoire de l’une d’entre elles, lorsqu’elle rencontra le Prophète saws pour lui demander d’invoquer Allah subhana wa ta’ala, afin de lui enlever sa maladie. Son récit est présent dans les recueils de hadiths les plus connus tel que le sahih d’al Boukhârî (5652), le sahih Muslim (2576) et d’autres.

Ibn Hajar a rapporté différentes variantes de son histoire dans une notice biographique par son surnom (kounya) : Umm Zufar1alhabachiyyah. Il précise que son vrai nom aurait été sou’ayrah ou bien chouqayrah. Son nom n’est pas précisé dans les versions les plus connues du hadîth, mais les spécialistes du hadîth l’ont retrouvé grâce à d’autres livres.

Dans la version d’al Boukhârî et de Muslim :

Atâ’ ibn Abî Rabâh m’a narré : ibn ‘Abbâs m’a dit : « ne te montrerais-je pas une femme parmi les gens du paradis ? J’ai dit : oui ! Il a dit : cette femme noire est venue au Prophète saws et a dit : j’ai des crises d’épilepsie et je me découvre (déshabille malgré moi), invoque donc Allah pour moi. Il dit : Si tu le souhaites, patiente, et tu auras le paradis, et si tu le souhaites j’invoque Allah qu’Il te guérisse. Elle répondit : je patiente. Elle ajouta : mais je me découvre, donc invoque Allah pour que je ne me découvre plus. Et Il invoqua pour elle. »

Enfin l’histoire de Umm Zufar est aussi une grande source d’espoir pour toutes les personnes atteintes d’une maladie chronique toute leur vie : si elles acceptent ce décret d’Allah et patientent, la récompense peut être immense (le paradis incha Allâh).


1Dans al Isâbah fi tamiyz as Sahaba, vol 14, p. 367-9.

 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire