Un enfant peut-il diriger la prière ?


Les réponses sont données selon le Mukhtassar de Khalîl1, le grand ouvrage de référence malikite présentant de manière synthétique les questions de tous les chapitres juridiques, et valent donc pour l'école malikite.


La non validité qu'un enfant dirige les adultes dans les prières obligatoires

Khalil dit : « Et elle (la prière) s'annule pour avoir été dirigé par (…)2 ou un enfant (impubère) lors d'une obligatoire (...) » (p.40) 






Un enfant qui dirige les adultes dans les prières surérogatoires

Selon l'école malikite, un enfant impubère ne doit pas diriger les adultes même dans les prières surérogatoires, mais si jamais il le fait la prière reste valide :
La citation précédente continue  : « ...et dans autre qu'elle (dans autre que la prière obligatoire c'est-à-dire la surérogatoire) elle est valide même si ce n'est pas permis. » (p. 40)






Qu'un enfant dirige d'autres enfants en prière

Khalil dit  : « Il est permis (…)3 qu'un enfant [dirige en prière] ses semblables ».(p.40,41)









1 مختصر العلامة خليل édition (دار الذكر (1981
2 Khalîl cite ici une liste de catégories de personnes ne pouvant pas diriger la prière, sous peine de l'annuler pour les dirigés, nous passons directement au cas des enfants qui nous intéresse ici.
3 Khalîl précise la liste de plusieurs personnes dont il est permis qu'ils dirigent la prière, nous passons directement au cas des enfants qui nous intéresse ici.   




Aucun commentaire:

Publier un commentaire