Le rôle de 'Asma bint Abî Bakr dans l'hégire de l'Envoyé d'Allah saws



Ce qui rendit Asma bint Abï Bakr le plus célèbre est sans doute le rôle actif qu'elle joua en aidant le Prophète, paix et bénédiction d'Allah sur lui, et son père lors de l'hégire. Ce fut notamment elle qui les approvisionna en nourriture tout en cachant leur localisation.


Voici le résumé des événements d'après la Sira d'ibn hicham :
Après que le Prophète, paix et bénédiction d'Allah sur lui, échappa au complot visant à le tuer dans son lit où 'Ali a avait pris sa place, il alla se réfugier chez Abu Bakr. « Selon ibn Ishaq (élève d'abu hanifah, écrit sa sira vers fin du 1er siècle), personne ne connaissait le moment exact auquel le Prophète émigra excepté 'Ali, Abu Bakr et sa famille1. » Abu Bakr avait demandé la permission au Prophète de l'accompagner et tous deux partirent se réfugier dans la grotte d'une montagne derrière la mecque appelée thawr. Abdullah le fils d'Abu Bakr était chargé d'écouter les nouvelles de leurs recherche par les Quryach le jour, pour leur rapporter la nuit, de même que Asma' venait la nuit leur apporter des provisions, et le serviteur d'Abu Bakr, 'Amir ibn fuhayrah faisait marcher le troupeau de mouton la journée pour effacer les traces de ces passsages, tout comme il leur ramenait du lait des moutons de jour. Ils restèrent 3 jours dans la grotte puis décidèrent de partir avec le sac de provision de Asma.


Al boukharî dans son sahih relate un hadîth qui donne une autre précision sur la manière dont Asma approvisionnait Abu Bakr et le Prophète, paix et bénédiction d'Allah sur lui : le surnom d'Asma comme « la femme aux deux ceintures » est depuis passé à la postérité.

Asma a dit : « Lorsque le Prophète (prière et salut sur lui) décida de partir pour l’Hégire, je me chargeais de préparer les provisions de route dans la maison d’Abou Bakr, mais je ne trouvai pas de corde pour nouer son sac de vivres et sa gourde. - Je ne dispose pour les nouer que le cordon de ma ceinture, dis-je à Abou Bakr. - Sépare-le en deux, me dit-il et noues-en avec, la gourde et le sac. J’obtempérais à ce qu’il me dit et depuis, on m’appelle la femme aux deux ceintures, conclut Asma. »

En conlusion, cette anectode montre comment une éminente femme musulmane a participé à la cause d'Allah. Egalement la meilleure parole pouvant illustrer l'esprit que doit avoir le musulman lorsqu'il agit pour sa religion dans ce même contexte est le verset qu'al Boukhârî cita concernant cette histoire :

« Emportez des provisions de route, mais la crainte de Dieu est la meilleure des provisions. » (Coran s.2 v.197) 



1 Sa famille comprenait ses deux filles Asma et Aïcha.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire