Aïcha bint Talha



Aïcha bint Talha fait parti de la génération des tâbi'un1 et fut la nièce d'Aïcha la mère des croyants. Elle passa beaucoup de temps auprès de cette dernière, vécu chez elle durant une certaine période et fut instruite par elle. Réputée pour être belle et cultivée, on la connaît principalement car elle a transmis des hadîths ; elle tenait des assemblées et beaucoup de gens dont des savants venaient la visiter ou lui écrivait du fait de sa proximité avec Aïcha la mère des croyants et de sa connaissance de la religion.

« Mûsâ ibn 'Abdillah dit : Aicha bint Talha nous a rapporté : Je parlais à Aïcha [la mère des croyants] lorsque j'étais sous sa protection. Les gens avaient l'habitude de venir [chez Aicha] la visiter de tous les lieux.Les chouyoukhs me visitaient du fait de ma place avec elle. Les jeunes hommes me traitaient comme une soeur et m'offraient des cadeaux et m'écrivaient depuis leur ville. Je disais à Aîcha : tante, ceci est une lettre de tel et tel ainsi qu'un cadeau de sa part. Alors Aïcha me répondait : Mon enfant, répond-lui et récompense-le. Si tu n'as rien pour le récompenser, je te donnerais [quelque chose]. Ensuite elle me donnait [quelque chose pour lui]. » (Al Bukhârî, adab al mufrad, n° 1118)

Elle aurait également discuté d'astronomie, d'histoire et de littérature.2 Elle n'était sans doute pas la seule femme très cultivée de la période des successeurs puis de leurs suivants.
Aïcha bint Talha est décédée après l'année 100 de l'hégire (année 718 grégorienne).3


1Ce sont les « successeurs » : ceux qui ont rencontré des compagnons en étant musulmans et sont morts musulmans.
2 Bewley A. A., Muslim Women. A Biographical Dictionnary, Ta-Ha Pulishers Ltd., London, 2004, p. 9.
3 Idem.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire