SAFIYYAH (EPOUSE DU PROPHETE) ET SON TESTAMENT ENVERS SON NEVEU JUIF


Safiyyah bint Huyayy était la fille de Huyayy ibn Akhtâb, le chef de la tribu juive de Khaybar alliée des Quraysh dans leur lutte contre les musulmans. Après la bataille qui s’ensuit en l’an 7 de l’hégire, Safiyyah choisit d’accepter la proposition du Prophète pbDsl de se convertir à l’Islam et de l’épouser. Néanmoins elle garda un lien fort avec certains membres de sa famille de religion juive, comme le démontre le fait qu’à l’approche de sa mort, elle fit un testament d’un grand montant à son neveu (non musulman). Selon ibn Sa’d al Baghdâdi dans ses Tabaqat, ce n’est pas moins de 100 000 dirhams qu’elle légua à son neveu ; la dite somme étant issue de la vente de sa terre et de ses biens. A sa mort en 50 ou 52 de l’hégire, des musulmans commirent cette injustice de refuser de remettre cette somme à son ayant-droit.
Aicha, en musulmane juste, savante et pieuse, intervint pour rétablir le droit de ce jeune homme et, toujours selon ibn Sa'd, dit aux musulmans : « craignez Allah et donnez-lui son testament. »
Elle seule appliqua les versets du Coran qui ordonnent la justice :

« Dieu ne vous interdit pas d’être bons et justes envers ceux qui ne vous ont pas combattus à cause de votre religion et qui ne vous ont pas expulsés de vos demeures. » (sourate 60 verset 8) 

« Et que la haine envers un peuple ne vous incite pas à être injuste envers lui. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. » (sourate 5 verset 8)

Safiyyah, Aicha et les autres mères des croyants sont des modèles de droiture à maints égards, qui doivent inspirer les générations futures.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire