S’excuser après les disputes : l’exemple des mères des croyants


Il est arrivé plus d’une fois que certaines des co-épouses du Prophète saws se disputent, jalousie oblige. Mais nous avons aussi des récits où elles reconnurent leurs tords, la foi étant au-dessus. Au-delà de ces aspects humains complètement compréhensibles, on doit se rappeler leur statut honorifique de « mère des croyants » conféré par Allah le Très-Haut Lui-même. Il faut dire que leur grande dévotion et leur sacrifice pour la religion en vivant auprès du Prophète saws, malgré la vie très rude et loin d’une vie de couple ordinaire, sont tout à fait uniques.

Le récit suivant concernant plusieurs d’entre-elles, nous incite ainsi à se réconcilier après les disputes qui peuvent survenir entre proches, et qui sont en général dans un contexte bien moins difficile que la polygamie, ou entre n’importe qui d’une façon plus large. Et mieux vaut s’excuser tant qu’il y a de la vie que le regretter après.

Ibn sa’d al Baghdadi rapporte dans ses Tabaqat al Kubra que Umm Habiba (Ramla la fille d’Abu Soufiane), sur le point de mourir, fit venir 'Aïcha pour une demande de pardon réciproque sur les dissensions entre co-épouses en mentionnant « les mauvais mots qui sont passés entre nous », puis fit de même avec Umm Salama.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire